Rechercher
  • Van Damme Jean-François

Payer en monnaie de singe

Madainn mhath à toutes et tous.󠁧

Aujourd'hui, il s'agira de ne pas faire la grimace car nous parlons encore d'argent. Voici une nouvelle expression nous venant du moyen-âge : " payer en monnaie de singe ". De nos jours, quand on parle de " payer en monnaie de singe " cela a surtout une connotation de payer en fausse monnaie ou en monnaie sans valeur. Mais ça n'a pas toujours été le cas. (Sinon cet article serait plutôt court.) Le rapport n'est pas à faire avec l'argent mais bien avec le singe qui était associé à différents divertissements. Lorsqu'au XIIIe siècle, Le roi de France Louis IX instaure une taxe obligatoire pour emprunter le pont joignant l’île de la Cité et Paris, il admet quelques exceptions à cette taxe : Si un jongleur (ce mot reprenait tous les amuseurs publics, forains et autres saltimbanques) était accompagné d'un singe, celui-ci, en faisant danser son singe devant le péager, franchissait le pont gratuitement. (Très apprécié, le singe était surtout apprécié pour ses pitreries ou, plutôt, celles que l’on lui demandait de faire.) Ainsi, en jouant un numéro devant les gardiens, ces singes évitaient aux montreurs de devoir payer un droit de péage. De fait, Il était également admis que les jongleurs sans singe ne payeraient pas ce droit de péage à condition de prouver leurs talents et aptitudes devant le péager en réalisant à leur tour une petite performance , il payaient donc eux aussi en " monnaie de singe ". Sources :

Jusqu'à aujourd'hui, c'est ce que l'Histoire nous en dit.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Alba Gu Brath

Aujourd'hui, faisons un petit détour par notre nation de cœur l'Écosse. Si vous êtes déjà passé par nos campements, il y a de forte chance que vous aillez entendu porté par le vent des mots tel Alba G