Rechercher
  • Van Damme Jean-François

Être mis à pied au moyen âge


Aujourd'hui, ça faisait longtemps donc je vous propose de revenir sur l'origine d'une expression : " être mis à pied "

ÊTRE MIS À PIED AU MOYEN ÂGE

Cette expression nous vient du milieu militaire. Dans le courant du XIVe – XVe siècle être un cavalier est signe d'un certain prestige, on ne fait pas partie de la simple infanterie, on a les moyens d'entretenir un cheval ou c'est simplement un signe de hiérarchie sociale ou militaire.

Le fait d'être "mis à pieds " vient donc de la sanction ou un cavalier se voyait retirer le privilège de sa monture et devait mettre les pieds au sol.

Cette sanction avait la double fonction de punir et d'humilier le fautif vu que tout le monde constatait le fait qu'il avait été rétrogradé pour un temps.

ÊTRE MIS À PIED AUJOURD'HUI

Aujourd'hui être mis à pied est, plus qu'une expression, un terme légal. Il s'agit d'une mesure prise contre un travailleur que l'on empêche de travailler et/ou de venir sur son lieu de travail en guise de sanction ou le temps de statuer sur son sort.

Bien que cela n'ait plus aucun rapport avec les chevaux, on a juste garder l'idée de déposséder de ses outils et d'empêcher d'exercer une fonction ou une tâche.

Sources :

Jusqu'à aujourd'hui, c'est ce que l'Histoire nous en dit.

COMPAGNIE GRIFFE D'AIRAIN : LA GUERRE ENTRE NOS MAINS !

RETROUVEZ-NOUS SUR Notre site : HTTPS://WWW.GRIFFEDAIRAIN.BE/ Sur Facebook : https://www.facebook.com/groups/compagniegriffedairain

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout